Napoléon III n°44 : le colonel Du Pin

napoleon 3

Napoléon III magazine N° 44 (septembre – octobre – novembre 2018)

Parmi les personnages célèbres du Second Empire, et en particulier dans le domaine militaire, le nom de Du Pin ne vient pas forcément à l’esprit. Il est vrai que la galerie d’hommes ayant combattu pendant le règne de Napoléon III ne manque pas d’exemples, tous plus fameux les uns que les autres. Mais parmi les destins étonnants de cette époque, Charles Louis Du Pin mérite mieux que la caricature de « massacreur des Terres chaudes » dont son rôle au Mexique l’a affublé. Son parcours en Algérie, avant même l’accession de Louis-Napoléon au pouvoir, avait révélé ses talents, notamment lors de la prise de la Smala d’Abd el-Kader, l’assurant pour toujours du respect de ses pairs. Après 1848, par ses participations actives aux guerres de Crimée puis d’Italie, et lors de l’expédition de Chine, il s’était rendu indispensable. Finalement, le Mexique ne fut pour lui qu’une confirmation.
Par ses inlassables efforts et son incroyable science du commandement, c’est en effet lui qui, à la tête d’un millier d’hommes, assura, sans grands moyens et par des opérations de « contre-guérilla », la sauvegarde des troupes françaises après le drame de Camerone, et permit à l’armée de sauver ce qui pouvait l’être.
David Chanteranne,
rédacteur en chef

Le sommaire complet du magazine :
– Dossier : le colonel Du Pin sur tous les fronts
– Les années de jeunesse du colonel Du Pin
Par Gérard Mignard, agrégé de l’université, docteur ès lettres
Le colonel Du Pin et la contre-guérilla au Mexique
Par Didier Marty, historien
– Actualités
par Emmanuelle Papot
– Éphémérides (sept.-oct.-nov. 1868)
Par Abel Douay, président des Amis de Napoléon III
– Auguste Escoffier, « le roi des cuisiniers », en 1870
Par François Friedrich, historien
– Le Prince impérial vu par Eugène Loudun
Par Éric Pradelles, historien
– Marie-Manuela Kirkpatrick, comtesse américaine et mère d’impératrice
Par Marie-Hélène Parinaud, docteur en histoire
– Le musée Guerre et Paix en Ardennes
Par Marie-France Devouge, directrice du musée Guerre et Paix
– Prosper Mérimée, une éminence grise à la Cour
Par Maryan Guisy, docteur ès lettres
– « Les révolutions sont l’écho des passions »
Entretien avec Gaël Nofri, historien
– Les Échos de l’Empire
par Jean-Denis Séréna

Commandez ce numéro en version numérique ou en version papier sur hommell-magazines.com

 

 

Les commentaires sont fermés.