Second Empire – Émile de Girardin

Inventeur d’une nouvelle forme de journaux, Émile de Girardin (1806-1881) est l’un des personnages les plus influents du milieu du XIXe siècle. Sous le Second Empire, il reste un opposant majeur du pouvoir, déçu de n’avoir pas été choisi comme ministre par le Prince-Président.

Par Marie-Hélène Parinaud, Docteur

Le jeune Émile Delamothe apprend très tôt que son père est le général Alexandre de Girardin. Mis en nourrice dans la pension Delteil tandis que son père épouse une femme de son rang, Mlle de Vintimille, il comprend aussi qu’il a été prénommé en référence à Rousseau, auteur du fameux traité éponyme sur l’éducation. Sa mère, Adélaïde Fagnan, a été mariée au juge Joseph Jules Dupuy, mais le magistrat a été absent de Paris pendant trop d’années pour pouvoir endosser sans sourciller une telle naissance, et son épouse a décidé qu’il ignorerait son existence.

Pour lire la suite de l’article, commandez en ligne Napoléon III magazine n°39 sur hommell-magazines.com

Les commentaires sont fermés.