Hors-série L’armée de 1870-1871

napoleon-III-armee-1870-1871Découvrez ce nouvel hors-série du magazine Napoléon III : L’armée de 1870-1871.

Le comportement de l’armée impériale de Napoléon III lors du conflit franco-allemand de 1870-1871 est bien souvent, et sans que cela ne soit toujours immérité, jugé à l’aune du résultat catastrophique de ce dernier. En conséquence de la série de défaites sans appel qu’elle a subies, rares sont les institutions qui ont été aussi décriées en France qu’elle ne l’a été, vaincue décisivement en moins de quatre semaines lors du funeste été 1870. Sa défaite fut tellement fulgurante qu’on a occulté à quel point cette armée, aussi chatoyante qu’elle était réputée ou crainte, était choyée par le régime impérial dont elle était une fierté, bénéficiant de ses faveurs, générant une puissante attractivité sociale qui mêlait les catégories et les destins en un creuset unique. On a perdu de vue qu’elle fut, avec son ennemie d’alors, scrutée minutieusement par toute une génération de penseurs militaires épris de revanche, à la fin du XIXe siècle. On a eu tendance à oublier, enfin, qu’elle appartient comme d’autres à la grande fresque militaire française, et que sa déroute est riche d’enseignements, autant aujourd’hui qu’elle a pu l’être hier pour préparer la guerre de 1914-1918, car « on apprend peu par la victoire, mais beaucoup par la défaite ».

Force est en effet de constater que la connaissance que nous avons de cette institution, en tout point centrale du Second Empire, immédiatement avant le déclenchement des hostilités contre le bloc prusso-allemand, est aujourd’hui parcellaire, limitée, opaque même, en dépit de la littérature très abondante qu’elle a suscitée, en particulier dans les décennies suivant le conflit. Cette étude a pour objet de mettre en perspective de façon détaillée la contribution de l’armée impériale à la guerre franco-allemande, d’abord par la manière dont elle s’est mise sur le pied de guerre en juillet et en août 1870 (1re partie), ensuite par les mesures d’adaptation qui ont été prises dans l’urgence par le cabinet Palikao après les premiers revers (2e partie) et enfin par la contribution de ses dernières unités qui n’avaient pas été détruites à Sedan ou bloquées dans Metz, celles de l’Armée d’Afrique (3e partie). […]
Chef d’escadron Loïc Bonal

Au sommaire :

LA MISE SUR LE PIED DE GUERRE DE L’ARMÉE IMPÉRIALE EN JUILLET ET EN AOÛT 1870
L’organisation générale de l’armée impériale en temps de paix
L’organisation particulière de l’armée impériale en temps de paix
Ordre de bataille commenté de l’armée française, 1er août 1870

LA DERNIÈRE LEVÉE IMPÉRIALE – AOÛT-SEPTEMBRE 1870
Une mise sur pied dans l’urgence et laborieuse
Dans la tourmente des combats

L’ARMÉE D’AFRIQUE AU SECOURS DE LA MÉTROPOLE JUILLET 1870 – JANVIER 1871
L’Armée d’Afrique : historique succinct, mission et composition à l’été 1870
Les renforcements envoyés en juillet-août 1870 au profit des Armées du Rhin et de Châlons
Pour la République ! Les renforcements envoyés de septembre 1870 à janvier 1871
L’impact de l’Armée d’Afrique sur les opérations

Commandez ce hors-série en ligne sur hommell-magazines.com.

Les commentaires sont fermés.